Bienvenue sur mon site dévolu à la Hutte de Sudation sioux lakota

deco lakota 2
deco lakota 2
deco lakota 2
deco lakota 2

Michel NachezTout a commencé en 1984 quand mon épouse a eu envie d'aller au Premier Congrès International de Chamanisme à Chamarande, près de Paris. Un bel endroit, en fait un château situé dans la commune de Chamarande, dans le département de l'Essonne en région Île-de-France. Il est la propriété du conseil départemental de l'Essonne. Le parc de 98 hectares est ouvert au public toute l'année.

Il y avait là nombre de chamanes de différentes régions du globe, certains étaient de vrais chamanes, d'autres des huluberlus. Il y avait aussi quelques ethnologues dont un qui était enseignant à l'Institut d'Ethnologie de Strasbourg, Jean During.

C'est là que nous avons rencontré Archie Fire Lame Deer pour la première fois. Mon épouse, Erica, avait lu le livre de son père, De mémoire indienne, et en avait été impressionnée. Elle connaissait donc déjà la culture sioux mais n'avait jamais rencontré de medicine-man, et moi non plus d'ailleurs.

Ce fut une découverte. La série de conférences a été suivie de divers ateliers et nous avons choisi l'atelier de Lame Deer, la Hutte de Sudation. Ce premier contact avec la hutte a été comme un coup de massue. Être enfermé dans le noir, quasiment nu avec juste une serviette autour des hanches, serrés les uns contre les autres dans le noir (uniquement des hommes, il y avait aussi une autre cérémonie pour les femmes), ébouillantés comme des écrevisses, j'ai cru que j'allais finir brûlé et que mes ongles allaient se détacher de mes doigts. Une vraie panique !

En sortant de là, tous rampants vers l'extérieur, complètement vidés et le coeur battant la chamade, ma première pensée a été de me dire que ces Indiens étaient fous, des tortionnaires...

En fait, un peu plus tard, après m'être documenté et avoir entendu Lame Deer parler de son peuple, il a été clair que les cérémonies amérindiennes des sioux étaient violentes. Il fallait donc s'accrocher.

Après le Congrès, tout émoustillés, nous avons décidé de faire venir Archie Fire Lame Deer en Alsace. Et pour cela, nous nous sommes endettés et nous avons acheté une ferme isolée dans les Vosges, à Labaroche. Il fallait faire des travaux pour acceuillir les gens. Il y avait trois hectares de terain, de quoi construire une hutte, il y avait une vieille grange pour stocker le bois. Et pas loin de la ferme, il y a avait une colonie de vacances qui a accepté d'héberger nos stagiaires.

Et c'est donc en octobre-novembre 1985 que nous avons organisé notre premier séminaire sur la Hutte de Sudation.

Cette aventure a duré jusqu'en 1988. Ensuite, nous avons eu des soucis avec le fisc qui était en tort d'ailleurs, mais cela nous a obligé à vendre la ferme. Donc, 1990 a été la fin de l'aventure de la Sweat Lodge pour nous.

Archie nous disait toujours que les choses s'arrangent d'elles-mêmes. Je me disais que nous faisions quelque chose pour la Nature, que nous essayions de faire renaître un contact avec la Terre-Mère. J'étais donc confiant - et naïf... Parce qu'au final, les esprits ne nous ont pas aidés et bien que Lame Deer nous répétait que le contact avec les esprits était primodial pour retrouver la voix de l'équilibre et arrêter la folie des hommes, nous avons été obligés de céder face aux lois de l'administration.

Il faut croire que ce n'est pas si simple.

J'ai revu Archie pour la dernière fois lors d'un stage en Lorraine, en 1998. Ce fut étrange. Je n'avais pas vu Archie depuis des années et j'ai découvert qu'il ne dirigeait plus la cérémonie de la Hutte dans son intégralité. Il estimait qu'il avait transmis son savoir et que c'était à nous, les anciens, de prendre le relais. C'était bien là la mission qu'on lui avait confiée au début.

A un moment, lors de ce stage, il nous a demandé de pratiquer le rituel de la Pipe Sacrée. Il a demandé ça aux anciens - dont j'étais. La voie de la Pipe Sacrée est quelque chose de spécial et il faut s'y engager personnellement de manière très impliquée. Je n'ai jamais suivi cette voie. Je ne disposais que de l'autorisation de conduire le rite de la Hutte de Sudation et de l'enseigner. Mais, ce jour-là, il me demande de faire le Rituel de la Pipe avec les deux autres anciens présents. Il me donne sa Pipe. je ne savais pas quoi en faire, ni comment l'utiliser. J'ai dû me faire "initier" en même temps que nous pratiquions le rituel. Une situation fort inconfortable... Tout s'est bien passé.

Après la cérémonie, je suis allé voir Archie et je lui ai demandé pourquoi il m'avait demandé de faire cela. Sa réponse a été surprenante : "Tu as été choisi avant ta naissance"... certes, je porte le nom d'une ethnie amérindienne, mais... je n'ai jamais compris.

Peu de temps après, en 2001, il part pour les Vertes Prairies. Et moi, j'entame une nouvelle époque dans ma vie : je pars en exploration dans les univers virtuels (où j'ai également fini par construire une Hutte de Sudation)...

Si je dois faire un constat : Archie Fire Lame Deer a sillonné l'Europe (il n'était pas le seul amérindien sioux à le faire) et a crée de nombreux groupes dans de nombreux pays. Tous ces gens étaient impliqués dans l'enseignement de la Hutte de Sudation. Aujourd'hui, en 2020, il y a de nombreuses personnes qui pratiquent ce rituel, mais pas forcément dans les règles des Sioux.

Est-ce que la venue de Lame Deer en Europe a changé les choses ? Je dirai que non. La situation globale s'est complètement détériorée. Nous sommes à la veille d'un effondrement climatique qui risque de nous coûter cher en vies humaines - sans parler de la faune et de la flore (chiffre actuel : nous avons déjà perdu 68% de la biodiversité). Notre civilisation technologique va s'effondrer. Les spécialistes s'accordent à dire que les seules populations qui auront une chance de s'en tirer sont les peuples traditionnels qui ont gardé leurs méthodes de survie ancestrales.

J'ose espérer que la Hutte de Sudation sera un point de lumière dans les temps sombres à venir. Peut-être que, finalement, Lame Deer ne sera pas venu en Europe pour rien.

Vous trouverez dans ce site toutes mes archives : les enregistrements audio des séminaires auxquels nous avons participé et ceux que nous avons organisés, quelques rares vidéo, les textes provenant de Lame Deer et les nôtres que nous avons écrits dans le cadre de nos études d'Ethnologie et pour finir les nombreuses photographies que j'ai prises au cours de ces années.

En espérant que cela pourra être utile.

Encore un dernier mot :

Au cours de l'année 2011, dans le cadre d'un cursus d'Anthropologie à l'Hôpital Ste Anne à Pars, où je donnais un cours sur la transe chamanique, un étudiant est venu me voir à la fin du cours pour me demander de diriger son mémoire. Pour ce faire, il m'a fait une offrande de tabac dans la plus pure tradition sioux. J'apprends à ce moment qu'il a connu Archie Fire Lame Deer et qu'il veut faire un travail sur l'héritage de Lame Deer en France à ce moment. J'accepte.

Il rédige son mémoire et le soutient. C'est à cette occasion que je me suis rendu compte que les personnes qu'il a interrogées et rencontrées se sont pour la plupart éloignées des enseignements de Lame Deer. Lame Deer était catégorique : "si vous ne suivez pas la tradition, lé rituel ne fonctionne pas".

C'est ce qui m'a motivé à mettre toutes mes archives en ligne. Je pense que c'est important.

Michel Nachez
09/2020

O Mitakuye Oyasin